jardins intérieurs

gaël segalen

atelier

résidence

Création sonore autour des jardins de la Goutte d’Or et de ses habitants

Le Collectif MU et l’artiste sonore Gaël Segalen parcourent la Goutte d’Or à la recherche des parcelles vertes du quartier : le végétal, le vivant, l’organique, qu’il se trouve dans un parc, au détour d’une cour d’immeuble, dans une friche ou dans une jardinière, partout où le sauvage se développe dans la ville.

Chacune de ces découvertes ont marqué l’occasion de rencontrer les riverains à l’initiative de ces réaménagements ponctuels du tissu urbain et de tracer la cartographie des lieux où se réinventent le lien entre habitants et leur quartier, où les riverains reprennent la main sur leur environnement quotidien.

Jardin(s) Intérieur(s) s’est écrit au fil de ces découvertes et de ces rencontres. L’artiste sonore Gaël Segalen a interrogé les habitants, qu’ils soient paysagistes, jardiniers éclairés ou botanistes amateurs, à propos de leurs initiatives, dessinant une vision singulière de leur espace de vie en transformation.

Le projet s’incarne par les visions des participants et témoigne en creux des regards qui se projettent dans ces espaces. Au fil de la discussion, Gaël Segalen invite chacun des participants à laisser fleurir des paysages mentaux : des voix qui se rencontrent pour décrire la ville comme un paysage sauvage, luxuriant ou désertique, peuplé d’imaginaire et de poésie.

A l’issue du projet, chacun de ces entretiens a fourni le matériau pour construire des tableaux sonores inspirés de l’imaginaire né de ces multiples paysages, réels ou fantasmés, en train de se construire au cœur de la Goutte d’Or à l’occasion de l’exposition Équinoxe Cardamine.

Avec le soutien de la Caisse des Dépôts et de la Mairie de Paris (DPVI & DEVE) – Nature +.

http://jardins-interieurs.tumblr.com/

photos d’Isabelle Rabaud